lundi 12 novembre 2018

Vincent démarre les présentations

Vincent, peux-tu nous citer 3 objets que te caractérisent ?
Une lorgnette avec un petit bout par lequel regarder, mon principal outil de travail d'ailleurs ;
un couteau de poche à lame molle car il n'y a pas de nécessite à trancher ;
une fenêtre par laquelle sortir après avoir bu mes sept cafés.

Tout le monde sait qu’à Lave en Scène la nourriture est importante… Alors si tu étais quelque chose qui se déguste, que serais-tu ?
Un fromage Charollais mi-vache, mi-chèvre, à la croute légèrement bleue, sec, mais tendre à coeur, fait au presque sommet de la montagne de Suin par Marie-France depuis toujours.

Quelle est ta devise sur scène ?
"Même si tu joues de la merde fait la sonner juste". C'est au passage le plagiat de l'épitaphe que le bluesman Hound Dog Taylor voulu de son vivant « When I die, they'll say, "He couldn't play shit, but he sure made it sound good!" »

En impro, nous essayons de ne pas être grossier, mais quel est ton gros mot préféré (non grossier bien sûr) ?
"Crotte de bique!" que j'affectionne en remplacement du mot de Cambronne depuis que je suis papa, et parce que l'animal m'est des plus sympathique, même si les crottes de la loutre sentent bien meilleur.

Et la question que tout le monde se pose… qu’aimerais-tu faire sur scène que tu n’as jamais osé ?
Faire tourner les autres en bourrique! Je suis bien trop serviable avec mes compagnon de scène depuis que Lave en Scène a érigé la bienveillance en principe de jeu . Mais pas d'inquiétude, j'ai commandé au père Noël une grosse boite de clous à semer !

Vincent ? mais qui es-tu en fait...


Et toi, cher lecteur, si tu as envie de poser une question à Vincent, laisse-la en commentaire...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire